Recherche

BALZAC

(par de petites portes)

Catégorie

Balzac en chanson

Balzac en chanson (2 – Arnaud Fleurent-Didier)

Ils n’ont fait aucun commentaire sur mai 68,

Ni commentaire sur la société du spectacle,

Mais ils savaient que Balzac était payé à la ligne

Et qu’on pouvait en tirer un certain mépris.

Arnaud Fleurent-Didier, France Culture

 

(note : Balzac n’était pas particulièrement payé à la ligne)

Balzac en chanson (1 – Georges Brassens)

J’avais dix-huit ans
Tout juste et quittant
Ma ville natale
Un beau jour, o gue
Je vins débarquer
dans la capitale
J’entrais pas aux cris
D' »A nous deux Paris »
En Île-de-France
Que ton Rastignac
N’ait cure, Balzac!
De ma concurrence
De ma concurrence

Georges Brassens, Les ricochets

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :