LES LIGNES DU MONDE - géographie & littérature(s)

Voyages & affaires

 

Tout au long de sa vie, Balzac n’est pas à court d’idées pour (essayer de) gagner de l’argent (retenons le mémorable projet de plantation d’ananas à … Sèvres). Pratiquement jamais, cependant, ces idées ne lui feront gagner de l’argent.

Deux idées notables sont liées à ses voyages.

Une mine d’argent en Sardaigne

Balzac peut se déplacer avec l’intention de faire des affaires ou de régler celles des autres. Régler celle des Guibodini-Visconti (l’amante) par exemple l’emmène en Italie plusieurs fois.

L’un de ces voyages (celui de 1838) a aussi pour but d’acheter une mine d’argent en Sardaigne. L’idée est peut-être bonne, mais Balzac se fait doubler.

 

Le voyage :

départ le 15 mars – 6 juin : Marseille, Toulon (le 21), Ajaccio (23 mars – 4 (?) avril), Sardaigne, Gênes (21 avril), Turin, Milan, rentre par le Mont-Cenis.

Le voyage n’est pas complètement perdu puisque, de passage…

View original post 507 mots de plus

Publicités