De George Sand & d’H2B : une estime ; pas forcément les meilleurs amis du monde, mais une relation suivie, avec ses hauts avec ses bas, ses convergences aussi autour du droit d’auteur ou du théâtre, avec ses divergences aussi autour de la politique. G.S. et H2B se rencontrent en 1831, se fâchent la faute au Sandeau-fainéant  en 1833, se rabibochent en 1834 à l’opéra. Comme Barbara dira à William Sheller « Tu devrais chanter » (et il chante, depuis), George Sand dit à Balzac (en substance) « il faut écrire ce que vous venez de dire sur la musique » (et il écrivit, le bougre, 2 textes sur l’opera, le bougre). Balzac, la muse (du Berry) l’amuse, lui sert de point de départ, de relais pour quelques-uns de ses romans.

Publicités