Quel sentiment d’admiration ne s’élève-t-il pas dans l’âme du philosophe en découvrant qu’il n’y a peut-être qu’un seul principe dans le monde, comme il n’y a qu’un seul Dieu et que nos idées et nos affections sont soumises aux mêmes lois qui font mouvoir le soleil, éclore les fleurs et vivre l’univers.

Honoré de Balzac, Physiologie du Mariage.

Tenant de son père un intérêt pour les sciences et de sa mère un goût pour le mysticisme, Honoré de Balzac s’intéresse très jeune aux idées permettant d’expliquer le monde et l’humanité. Locataire à ses débuts d’une mansarde rue Lesdiguières à Paris, il fréquente régulièrement la bibliothèque de l’Arsenal et consulte des ouvrages philosophiques et scientifiques. Il s’offre des cours en biologie et a de longues conversations avec son ami médecin le Dr Nacquart à qui il dédie Le Lys dans la vallée.

(voir la suite)

Advertisements