Balzac est souvent connu pour quelques romans étudiés ici ou là, pour quelques pavés injustement redoutés aussi. Mais la plus grande part de l’œuvre de Balzac, au total une grosse centaine de titres, est constituée de romans courts ou de nouvelles. Parmi lesquels on retrouve :

L’Illustre Gaudissart, une petit roman plutôt drôle dans lequel ce Gaudissart, connu pour être fort à la vente de tout et n’importe quoi, descend à Vouvray où on le fait tourner chèvre. Gaudissart est le seul personnage de Balzac à avoir sa statue sur une place de France. Une petite comédie pas dramatique du tout.

Jésus-Christ en Flandre, bien qu’il dise qu’il faut lire la Comédie humaine à la lumière de deux vérités éternelles : la royauté et la religion, Balzac n’en n’est pas moins critique envers l’une et l’autre, notamment dans ce texte où lors d’un naufrage en Mer du Nord, un homme aux cheveux longs se lève et invite ceux qui ont la foi à le suivre en marchant sur l’eau. Bien entendu les pauvres qui croient, marchent ; l’agnostique surnage ; et les bourgeois et l’évêque coulent à pic.

Une passion dans le désert peut se lire à deux niveaux, un conte presque animalier, ou alors une tendre et sensuelle histoire d’amour entre un soldat et une panthère…

Peines de cœur d’une chatte anglaise est notamment la transposition de la relation que Balzac à eu avec la comtesse Guibodoni-Visconti née Sarah Lovell et dont le Fils Lionel-richard est probablement un des deux enfants (illégitimes) qu’eut Balzac.

Physiologie du mariage. Balzac n’a pas écrit que des romans, il est aussi l’auteur d’un certain nombre de textes pseudo-scientifiques et humoristiques dont quelques-uns (très peu) forment les Etudes analytiques. Le plus célèbre est La Physiologie du mariage, méditations scandaleuses et misogynes sur la femme et le mariage ; ce livre sera premier son succès, celui qui lui ouvrira grâce au scandale justement les portes des salons parisiens.

Voyage de Paris à Java est un des rares récits de voyages qu’a écrit Balzac. L’écrivain dit ne pas aimer ce genre alors à la mode. Ce Voyage est bien entendu imaginaire (Balzac n’est pas allé au delà de l’Ukraine) et plein de poncifs sur ces contrées exotiques elles aussi à la mode.

Advertisements